Choisir son matelas

À la recherche de l'âme du matelas Kipli

Découvrez tout sur le coeur du matelas Kipli

Partager:

Vegetation Kipli Vegetation Kipli Vegetation Kipli
À la recherche de l'âme du matelas Kipli
Vegetation Kipli

A LA RECHERCHE DE L'ÂME

La partie intérieure d'un matelas, le coeur à l'intérieur de la housse, est appelée "âme" en langage technique. La recherche de l'âme dans ce cas n'est pas un concept philosophique mais plutôt une histoire de famille, celle de Davide, le fondateur de Kipli.
Son oncle Mario, après avoir travaillé pendant des années pour Pirelli, dans la production de matelas en latex (synthétique), a décidé que le moment était venu de suivre son rêve. Produire une âme naturelle destinée à être utilisée dans les matelas. Le matériau qui le fascinait était le latex naturel
Il a persuadé un groupe de personnes de financer la première usine et a lancé l'une des premières chaînes de production d’âme en latex naturel en Europe, en 1998. Le choix de l'âme du matelas Kipli vient de loin, d'une histoire familiale, d'une conviction à contre-courant 90% des matelas produits en Europe aujourd'hui ont un noyau en mousse synthétique (principalement polyuréthane).
Tout comme le polyester, ce dérivé du plastique peut se voir attribuer divers noms accrocheurs tels que "mousse haute résilience", "mousse de confort" et autres. Ces matériaux ne sont ni écologiques, ni durables.
Face à la crise écologique et climatique que nous vivons actuellement, nous pensons que nos choix de consommation doivent tenir compte d'au moins trois aspects fondamentaux :
- Santé et bien-être des personnes
- Écologie et respect de la planète
- Un prix qui tient compte des externalités négatives
Il s’agit des trois principes constitutifs de Kipli et de l’ensemble des produits que nous développons.

Kipli Matelas

0% POLYURÉTHANE, 0% PLASTIQUE

Dormir sur un noyau en polyuréthane, un dérivé du plastique, ne semble pas être une bonne idée à première vue. Pourtant, 90 % des matelas vendus aujourd’hui sont fabriqués en contiennent.
Proposer des nuits magiques sur le polyuréthane est certainement intéressant pour ceux qui le produisent, car le polyuréthane a des caractéristiques qui sont parfaites pour un producteur, surtout si elles sont accompagnées d'une pincée de marketing.
- Le polyuréthane coûte 4 fois moins cher que le latex naturel.
- Le polyuréthane pèse environ deux fois moins que les matériaux naturels.
- Le polyuréthane peut être stocké enroulé pendant une très longue période.
- Le polyuréthane peut être coupé avec une précision millimétrique.
- Le polyuréthane peut être façonné à la forme souhaitée.
- Peut être acheté en rouleaux et ne nécessite pas un grand investissement initial en équipement.
Mais il y a un problème. Le polyuréthane ne devrait pas dormir avec vous.
Le polyuréthane est fabriqué à partir de deux éléments chimiques principaux : le toluène diisocyanate (TDI) et le méthylène diphényl diisocyanate. Ces deux éléments sont mélangés à de l'eau, des polyols et des catalyseurs tels que la dibutyline (TBD) pour générer la réaction chimique nécessaire à la création de la mousse de polyuréthane. Les polyols sont des substances créées par une réaction chimique à partir d'oxyde de propylène (méthyloxirane).
- Le polyuréthane est un matériau hautement inflammable qui doit donc souvent être traité avec des retardateurs de flamme (il s'agit de produits chimiques qui peuvent être toxiques).
- Le diisocyanate de toluène (TDI) a été reconnu comme un agent cancérigène par les Centres de contrôle des maladies des États-Unis.
- Le diisocyanate de toluène (TDI) et le méthyloxirane figurent également sur la liste des substances toxiques de la Loi canadienne sur la protection de l'environnement.
Les unités de fabrication qui produisent de la mousse de polyuréthane sont une source majeure d'une myriade de polluants atmosphériques dangereux, notamment :
- Chlorure de méthylène
- Diisocyanate de toluène (TDI)
- Cyanure d'hydrogène
Ainsi, bien que le produit final (le matelas en mousse de polyuréthane dans ce cas) ne présente pas de risque pour la santé en soi, sa production a un impact sur ceux qui le fabriquent, sur ceux qui vivent à proximité des usines où il est fabriqué et sur toute autre personne exposée à ces produits chimiques par la pollution de l'air et de l'eau.
Souvent, les couches de polyuréthane dont sont constitués les noyaux sont collées ensemble avec des colles chimiques.
D'un point de vue écologique, le polyuréthane n'est pas une bonne idée :
  • Il se décompose en 500 ans
  • Sa résilience est inférieure à celle de certains matériaux naturels (la durabilité du matelas est donc inférieure)
  • Il est produit exclusivement à partir de combustibles fossiles non renouvelables, ce qui nécessite une grande quantité d'énergie.
Du point de vue de votre confort :
- Le polyuréthane, comme beaucoup de plastiques que nous connaissons, n'a pas de propriétés respirantes et a tendance à retenir la chaleur.
- Il a tendance à se déformer relativement vite, avec une durabilité moindre que certains matériaux naturels.

Le matelas en latex naturel

Kipli associe le latex naturel au coton bio pour des nuits confortables et saines.

100 nuits d’essais | Livraison gratuite | Garantie 10ans | Paiement 3x sans frais.

Avis vérifiés Kipli Avis vérifiés Kipli Avis vérifiés Kipli Avis vérifiés Kipli Avis vérifiés Kipli 4.8/5 - 1471 avis

0% DE RETARDATEURS DE FLAMME

Comme pour la doublure de nos matelas, les retardateurs de flamme doivent être évités dans l’âme. Ces traitements chimiques sont utilisés pour limiter l'inflammabilité des matériaux et sont fréquemment utilisés en combinaison avec le polyuréthane, qui, comme toutes les matières plastiques, a un indice d'inflammabilité élevé.

0 COV

Vous êtes-vous déjà demandé quelle était cette odeur étrange lorsque vous déroulez ou découvrez un nouveau matelas ?
Cette odeur peut être synonyme de la présence de composés organiques volatils (COV), dont un mélange capiteux de retardateurs de flamme et d'autres produits chimiques. Beaucoup de COV sont également inodores. Les COV, dont beaucoup sont classés comme cancérigènes, sont émis sous forme de gaz respirable par les matelas, les moquettes, les meubles, les peintures, les produits de nettoyage, l'encre des imprimantes et d'autres produits ménagers.
Les concentrations à l'intérieur de la maison peuvent être dix fois plus élevées qu'à l'extérieur. Si l'on considère que nous passons en moyenne 7 à 9 heures par nuit avec notre corps en contact étroit avec le matelas, ce problème ne peut être sous-estimé.
Bien que les fabricants affirment que les polyols et les isocyanates contenus dans la mousse du matelas ont réagi et ne sont plus volatils, les matelas en mousse de polyuréthane après quelques années peuvent libérer des COV lorsque le matelas a tendance à se fragmenter ou à s’effriter.

MATÉRIAUX 100% NATURELS

Chez Kipli, nous préférons et conseillons bien-sûr les matériaux naturels pour la composition de l’âme d'un matelas.
Les matériaux 100% naturels qui peuvent composer une âme sont le latex naturel, la laine ou le coton. Parmi les trois matériaux naturels mentionnés ci-dessus, le latex naturel est l'un des plus utilisés dans la production de matelas.
Les garanties du latex naturel sont :
  • Confort très élevé
  • Caractéristiques de haute respirabilité
  • Absence d'éléments toxiques et de traitements chimiques
  • Matériau renouvelable et biodégradable
  • Entretien minimal
  • Durabilité supérieure à tout matériau synthétique et environ deux fois supérieure à celle du polyuréthane
Pour plus d'informations sur les matériaux naturels, veuillez lire la section "l'histoire de notre âme".

Kipli Matelas

LIEU DE FABRICATION

Le lieu de fabrication de l'âme du matelas est également un critère important. C'est en effet à cet endroit que seront appliquées les garanties relatives au processus de fabrication.
Cela s'applique aussi bien à l'âme d'un matelas synthétique en polyuréthane qu'à l'âme d'un matelas naturel, par exemple en latex naturel.
Un exemple sera plus clair qu'une longue explication :
L’âme d'un matelas en latex naturel doit passer par un processus appelé "vulcanisation", c'est-à-dire la transformation du latex naturel liquide en un noyau solide. Ce processus est délicat et nécessite des contrôles minutieux afin d'éviter toute contamination par des matériaux chimiques, préservant ainsi les caractéristiques naturelles du noyau.
Ce processus peut être réalisé directement dans les pays où le latex naturel est produit, c'est-à-dire en Asie du Sud-Est, et ensuite importé en Europe sous forme d’âmes de latex naturel finies, ou bien il peut être réalisé en Europe en important le latex naturel liquide par voie maritime.
Il va sans dire que les réglementations européennes sont beaucoup plus strictes, rigoureuses et contrôlées que celles appliquées dans les pays producteurs de latex naturel, aussi bien en terme de qualité de production que de respect des travailleurs. De plus, le séchage, qui est l’étape finale, est réalisée de manière plus poussée en Europe (l’âme est séchée des 2 côtés, par chaleur mais aussi par infrarouge). Un mauvais séchage peut entraîner une odeur persistante et des problèmes du durabilité.

CERTIFICATIONS DE BASE

L'exclusion du polyuréthane exclut automatiquement de notre liste de contrôle les matelas en mousse à mémoire de forme, en polyuréthane et la majorité des matelas à ressorts ensachés (ce type de matelas contient également du polyuréthane dans les couches latérales et, dans de nombreux cas, au-dessus de la couche de ressorts).
Par conséquent, à l'exception du polyuréthane, le matériau naturel alternatif le plus courant est le latex naturel.
Il y a plusieurs certifications principales à prendre en considération, qui garantissent aussi bien la provenance du latex, la fabrication, l’absence de produits chimiques ou encore la durabilité.
En voici quelques-unes :
EUROLATEX 100% NATUREL: 
Cette certification ne peut être délivrée que par l'une des trois usines européennes. Il garantit que la vulcanisation du noyau est effectivement réalisée en Europe et n'est pas importée. Il garantit également l’absence de latex synthétique. En effet, l’appellation “100% latex naturel” peut être utilisée à partir de 85% de latex naturel, le reste étant les agents de vulcanisation (3-4% environ, principalement potassium et oxyde de zinc) et de la mousse synthétique. Il est important de regarder le taux réel (97% env pour être sûr qu’il n’y a pas de mousse synthétique.

LE PRIX

ECO-INSTITUT :
Cette certification garantit l'absence de substances et d'émissions nocives pour la santé au sein du noyau.
Elle garantit également l'absence de résidus chimiques et d'émissions de gaz nocifs pour l'homme. Les tests sont effectués de manière rigoureuse et excluent la présence de nombreuses matières potentiellement toxiques, notamment les composés organiques volatils (COV), les polluants organiques persistants, les métaux lourds, les pesticides, les phtalates et la présence de formaldéhyde.
CATAS :
La certification CATAS garantit la durabilité du matelas. Le latex naturel est la matière la plus résistante pour la fabrication de matelas. Un matelas en latex naturel peut durer plus de 15 ans. Le test de durabilité CATAS est effectué en soumettant l’âme du matelas à un poids de 150kg 30000 fois afin de simuler une utilisation quotidienne au fil du temps.

Deux éléments sont à prendre en compte pour évaluer le prix d'une âme. Généralement, celui-ci correspondant à ⅔ à ¾ du prix du matelas.
> DURABILITÉ/PRIX
L'âme est l'un des éléments fondamentaux d'un matelas et sa durabilité est essentielle pour la pérennité et le confort du matelas dans le temps. La durabilité doit nécessairement être prise en compte pour comprendre si le prix nominal proposé est cohérent ou non.
Dans le cas d'un noyau en latex naturel ou à ressorts ensachés, la durée de vie est environ le double de celle d'un matelas en polyuréthane. Si cet élément est correctement pris en compte lors du choix, il permet d'effectuer des évaluations rationnelles.

Kipli Matelas

> EXTERNALITÉS NÉGATIVES
Dans l'article sur la housse, vous trouverez une explication exhaustive de ce que sont les externalités négatives.
En particulier, entre un matelas en latex naturel et un matelas en polyuréthane, les principales externalités négatives qui ne sont pas calculées dans le prix nominal sont les suivantes :
  • Extraction d'une matière fossile non renouvelable contre extraction d'une matière végétale renouvelable
  • Durée de vie du noyau : 7-9 pour le polyuréthane, 14-16 pour le latex naturel.
  • Biodégradabilité des matériaux : 500 ans pour le polyuréthane, 2 ans pour le latex naturel.
Comme pour la housse, si l'on tient compte du concept de durabilité/prix et des externalités négatives, le prix nominal est trompeur pour un choix responsable. Le prix de vente nominal d'une âme de latex naturel est environ 60 % plus élevé que celui d'une feuille de polyuréthane. Mais ramené à la durée de vie et aux externalités négatives, le rapport du prix s’inverse.

Nous espérons que cet article vous a plu et a pu vous présenter au mieux les aspects importants de l'âme du matelas. Nous vous proposons également la lecture de notre article sur l'histoire de Kipli et plus particulièrement l'histoire du matelas Kipli, de l'héritage familial à la production actuelle.
A très vite
L'équipe Kipli

Linge de lit Voir la gamme À partir de 15€ Voir la gamme Sommier en bois À partir de 399€ Oreiller en latex Voir la gamme À partir de 75€ À partir de 590 € Matelas Voir la gamme

Une question ? Nous vous répondons avec le sourire :)

Icon de téléphone

Par téléphone

+33 (0)1 76 42 11 72

du lundi au vendredi de 9:30 à 18:30

Icon de messagerie

Par chat

Chatez en ligne

Avec notre super service client depuis nos bureaux parisiens

Icon de mail

Par email

[email protected]

Nous vous répondons le jour même