Retour

Choisir un garnissage naturel pour un canapé éco-responsable

29 septembre 2023

5 min de lecture

Le choix d’un meuble ne se limite plus à son esthétisme, son utilisation et son confort. Aujourd’hui, on scrute également leur méthode de fabrication et on garde un œil sur les matériaux qui les composent. Le but ? Se meubler avec des produits écologiques, qui polluent le moins possible lors de leur élaboration.

Cette nécessité touche l’ensemble de ce que l'on consomme et le canapé ne fait pas exception. De son revêtement aux matières de garnissage, en passant par sa structure, le fauteuil qui trône dans notre salon peut également se choisir de manière responsable. Découvrons en quoi la ouate naturelle permet de rembourrer son canapé, tout en pensant à l’environnement.

Canapé rembourré en ouate : le confort éco-responsable-1

Le rembourrage, élément essentiel d’un canapé

Le rembourrage fait partie des composantes d’un canapé. Rappelons qu’un canapé se compose de 4 éléments principaux :

  • la structure, qui correspond au squelette du fauteuil ;
  • la suspension, qui donne l’agréable sensation de s’enfoncer dans le siège ;
  • le rembourrage, ou garnissage, qui répartit équitablement les masses ;
  • le revêtement, qui recouvre le canapé pour le protéger et lui attribuer son esthétisme.

Le rembourrage concerne autant l’assise du canapé que les coussins du dossier de canapé qui soutiennent le dos. Parfois, un enrobage accompagne le rembourrage, afin de garantir encore plus de confort aux utilisateurs.

Densité, portance : les éléments de mesure du rembourrage

Lorsqu'on scrute attentivement les fiches techniques des canapés et fauteuils, on peut apercevoir plusieurs unités de mesure : kg/m³ et kPa (kilopascal). Si la première indique la densité, la seconde exprime la portance de la matière. Plus la valeur en kilopascal est élevée, plus le matériau se caractérise par sa dureté.

Pour choisir un canapé solide et confortable, il faut donc viser une densité de rembourrage plutôt élevée (de 30 à 40 kg/m³) et une portance faible (entre 1,8 et 2 kPa).

Qu’est-ce que la ouate de rembourrage ?

La ouate de rembourrage, que l’on nomme également ouatine ou molleton, désigne une matière généralement utilisée dans l’ameublement et l’industrie textile. Il s’agit d’une étoffe molletonnée assez douce et soyeuse au toucher. Elle apporte surtout un confort supplémentaire, que ce soit comme double de vêtement, garnissage de canapé ou rembourrage de coussin. Par ailleurs, la ouate se montre particulièrement efficace dans le domaine de l’isolation. On l’utilise notamment pour garder la chaleur corporelle dans les vêtements chauds ou pour isoler une maison.

Un marché du rembourrage de canapé dominé par les mousses synthétiques

À l’heure actuelle, on trouve plus facilement des garnissages de canapés en mousse synthétique, plutôt qu’en ouate. Jusqu’ici, l’industrie de l’ameublement a en effet privilégié le confort de l’utilisateur plutôt que sa santé ou le bien-être de la planète.

Généralement, le rembourrage en mousse se préconise en mousse polyuréthane, car cette matière issue du pétrole procure une densité idéale pour les canapés. La version supérieure, pour une densité maximale, se nomme la mousse polyuréthane haute résilience. Quant à la mousse en polyéther, on l’utilise principalement pour enrober la structure et arrondir les angles du canapé. Toutefois, on trouve sur certains canapés haut de gamme des rembourrages d’accueil en plumes ou en duvet. Ce matériau de haute qualité offre un confort extrême pour l’assise du canapé.

Les différents types de ouate de rembourrage

Il faut savoir différencier les ouates proposées pour rembourrer les assises et les coussins de canapé. En effet, toutes les ouates ne s’avèrent pas forcément naturelles. Une caractéristique importante pour celles et ceux qui choisissent des meubles écologiques.

L’ouatine en fibres synthétiques de polyester, peu chère, mais moins qualitative

La ouate en polyester compose en grande majorité les canapés que l’on peut trouver dans les magasins d’ameublement. Financièrement avantageuse, cette fibre synthétique se compose d’éléments issus de la pétrochimie. En clair, ce sont des fibres plastiques.

Lors de leur fabrication, les fibres en polyester nécessitent une importante consommation d’énergie et d’eau. Par ailleurs, la production de polyester entraîne d’importantes émissions toxiques (bromure de sodium, cobalt, dioxyde de titane, etc.). Cependant, l’influence néfaste du molleton en polyester ne s’arrête pas à son processus de fabrication.

Lors du lavage en machine d’une ouate en polyester, une quantité phénoménale de microparticules plastiques se libèrent dans les eaux usées. Celles-ci s’avèrent tellement fines qu’elles ne sont pas captées par les stations de traitement des eaux. Elles atterrissent invariablement dans les rivières, fleuves et océans, polluant toute l’eau dont nous avons besoin pour vivre. Si on pousse la logique encore plus loin, ces microparticules de polyester finissent dans nos estomacs, puisqu'on se nourrit de poissons.

Depuis peu, les fabricants de produits en polyester décrètent la matière comme "écologique". En effet, le polyester provient de plus en plus du recyclage du plastique. Néanmoins, un tissu ou une ouate en polyester n’est pas fabriqué à 100 % à partir de produits recyclés. La pollution issue des microparticules n’est, quant à elle, quasiment pas abordée par ces mêmes industriels.

La ouate de coton bio, une matière écologique et naturelle

L’alternative à la ouate industrielle existe de longue date. Il s’agit du molleton composé de coton biologique. Celle-ci provient généralement des fibres trop fines et courtes de coton, qui ne s’utilisent pas dans l’industrie textile.

Ainsi, l’approche respectueuse de l’environnement est double : une matière naturelle, écologique, qui provient de "déchets" inutilisés. La ouate de coton bio ne subit pas de coloration ou de traitement chimique. Plusieurs certifications vérifient la qualité du molleton de coton bio. La ouate de coton bio s’utilise pour le rembourrage des canapés, des matelas, mais également pour garnir des peluches et d'autres doudous. Elle peut ainsi se laver en machine à 60 °C.

D’autres ouates naturelles existent. Citons le molleton en laine bio, l’ouatine en fibres de bambou, celle en fibres de coco, etc. Cependant, celles-ci s’avèrent plus confidentielles sur le marché actuellement.

Pourquoi privilégier la ouate éco-responsable pour rembourrer la structure et l’assise du fauteuil ?

Nous l’avons vu, la ouate en polyester provient de la pétrochimie, une industrie peut soucieuse de l’environnement et de notre santé. C’est également le cas des autres mousses synthétiques utilisées pour garnir les canapés : mousse en polyuréthane, Bultex, mousse en haute résilience.

Utiliser une ouate éco-responsable est une action concrète pour dire stop à une façon de consommer qui n’a plus lieu d’être. De notre alimentation à notre façon de nous habiller, de dormir ou de nous asseoir, nous devons allier notre confort avec les réalités environnementales et sanitaires. Aujourd’hui, un écocitoyen peut largement trouver des canapés totalement écologiques.

Certes, la ouate éco-responsable en coton bio ne garnit pas un canapé à elle seule, mais les fabricants soucieux de l’environnement l’associent avec d’autres matières naturelles. Ainsi, elle complète idéalement le latex naturel qu'on place dans l’assise pour permettre au canapé de ne pas s’affaisser. D’autres produits, comme la plume recyclée, ajoutent un confort supplémentaire pour l’utilisateur.

Nous vous recommandons ces autres pages :

Canapé d'angle en lin PALM

Véritable pièce maîtresse de votre intérieur, le canapé d'angle en lin PALM a été imaginé pour associer confort absolu et design

Découvrir

Newsletter

Ce n’est pas parce que nous sommes responsables que nous sommes barbants ! Pour ne rien manquer de nos offres exclusives, nos inspirations et nos bonnes nouvelles, c’est ici !

Respirez vous êtes chez-vous

Des produits sains, durables et (très) confortables

Suivez-nous