« Après vingt ans de passion dans la conception de matelas en latex naturel, j’ai conçu Kipli à l’image du matelas sur lequel j’aurais toujours voulu dormir. Nous passons environ un tiers de notre vie à dormir, c’est pourquoi Kipli est conçu pour vous offrir un confort inégalé tout en garantissant une fabrication respectueuse des hommes et de la nature. »

Mario,
concepteur du matelas Kipli

La fabrication de l'âme
du matelas Kipli

Notre choix a été de ne pas seulement assembler mais de produire intégralement notre matelas en Italie, contrairement à certaines marques qui revendiquent une fabrication locale quand elle l’est seulement en fin de chaîne.

Il n’y a pas beaucoup d’usines au monde capables de produire des matelas en latex naturel car leur fabrication est pleine de complexité. Plus précisément, il n’y en a que trois en Europe : une en Italie, une en Belgique et une en Bulgarie.

En France, malheureusement, il n’y a pas d’usine capable de transformer le latex liquide en matière solide et donc en matelas. Souvent, les matelas dits “Made in France” cachent un simple assemblage de l’âme et de la housse en France.

Dans la plupart des cas, les âmes en latex naturel sont importées sur le site d’assemblage français depuis un site de production en Asie, ou depuis une usine européenne ; puis simplement recouverts d’une housse.

La certification EUROLATEX certifie et garantit que le latex naturel solide dont le matelas est composé a été produit dans l’une des usines de l’Union Européenne.

Fabriquer l’âme d’un matelas en latex naturel est un processus délicat. Sans les mesures strictes de sécurité et de qualité à l’image des normes européennes, des risques de contamination, des erreurs de fabrication et des défauts de qualité pourraient apparaître.

Il y a différents aspects à considérer dans la production de l'âme d'un matelas en latex naturel

Le premier aspect à surveiller attentivement est la transformation du latex naturel en mousse et le processus de solidification, appelé vulcanisation.

 

Ce processus doit impérativement être sous contrôle pour éviter tout type de contamination par des agents chimiques ou toxiques, qui, en se mélangeant au latex naturel pourraient altérer ses propriétés.

 

Pour éviter tout cela, il est nécessaire de porter une attention maximale au nettoyage des moules à l’intérieur desquels le latex naturel, une fois transformé en mousse, est inséré puis vulcanisé.

 

Pour procéder à la vulcanisation, il est également essentiel d’utiliser des agents facilitateurs tels que le zinc et le soufre, qui permettent à la mousse de latex naturel d’être vulcanisée.

 

Le mélange doit être soigneusement dosé pour permettre un processus de vulcanisation artisanal, qui permet d’obtenir le pourcentage maximum de latex naturel possible dans le matelas fini, soit dans notre cas supérieur à 95%.

Une deuxième étape clé de la fabrication est celle du séchage. Une fois le processus de vulcanisation terminé, l’âme du matelas doit être lavée à l’eau froide puis séchée. Un mauvais séchage du latex naturel est nocif pour le produit fini car cela engendre la libération d’odeurs.

 

Le processus de séchage que nous effectuons dans notre usine est en deux temps. Une première étape se déroule à l’intérieur d’un poêle tandis que la deuxième étape se fait par séchage micro-ondes. Cela permet un séchage parfait et l’absence d’émanations sur le produit fini.

 

La dernière étape, et non la moindre, est le contrôle de la qualité. Dans notre usine, il est effectué sur chaque matelas. Les contrôles effectués concernent le poids et la densité de chaque produit fini. Chaque lot de production se voit attribuer un code de traçabilité unique, auquel les données de production sont associées. Cela nous permet de pouvoir intervenir immédiatement en cas de défaut.

 

 

Le cycle de production de l’âme d’un matelas en latex naturel prend environ 4 heures.

 

Le personnel qui travaille dans nos usines est soumis aux normes européennes en termes de droits et de salaire, et correctement formé pour éviter les accidents et les risques à tous les échelons du processus de production.

 

Les normes utilisées dans une production européenne sont biens plus strictes que dans une production asiatique, à la fois en termes de conformité aux normes qu’en termes de qualité du produit fini. Les conditions des travailleurs impliqués sont également extrêmement supérieures.

 

Pour ces raisons, l’âme du matelas Kipli est entièrement produite en Italie.

La fabrication de la
housse du matelas Kipli

La production de la housse a lieu entièrement en Italie dans un atelier historique de la province de Turin.

 

La première caractéristique indispensable pour une bonne housse de matelas est la durabilité. La durée de vie moyenne d’un matelas en latex naturel est en effet comprise entre 10 et 15 ans. Une bonne housse doit donc avoir une durée de vie similaire à celle de l’âme du matelas.

Une housse durable est une housse constitué de matériaux robustes et facilement lavables.

 

Notre doublure se compose de deux couches principales. La première couche est le tissu en contact avec le corps, la seconde est le garnissage.

Notre première tentative a été de réaliser une housse totalement naturelle (qui est toujours disponible sur demande et au même prix que notre housse Kipli standard).

Le tissu principal comme le garnissage est en coton biologique. Cependant, cette doublure présente des inconvénients : elle n’est pas lavable en machine et avec le temps, s’use davantage.

Nous avons donc décidé d’ajouter du polyester recyclé et certifié OEKO-TEX au garnissage de notre housse. Cet ajout permet de laver la housse en machine, sans craindre qu’elle ne rétrécisse. De plus, le tissu en coton biologique est positionné au contact du corps, tandis que le polyester reste au contact de l’âme du matelas. Ce compromis permet d’obtenir une housse durable, tout en ne gardant que des éléments naturels en contact avec le corps.

Notre choix a donc été d’opter pour un compromis intelligent entre naturel et durabilité, deux éléments qui sont à la base de notre concept de responsabilité. Une housse totalement naturelle mais non résistante dans le temps ne peut, selon nous, s’inscrire dans une totale logique de durabilité puisqu’elle devra être remplacée plusieurs fois au cours du cycle de vie du matelas.

Les finitions

Une attention particulière a été portée à l’esthétique finale de la housse. La housse Kipli est en effet soumise à un processus de couture particulier, dit « piqué-placé ».

 

Fondamentalement, chaque housse est créée avec un design qui s’adapte à  la taille du matelas. Elle est esthétiquement belle, ergonomiquement impeccable.

Ce procédé de fabrication est plus long et plus coûteux que celui d’un tissu continu, simplement coupé à la taille et sans adaptation spécifique à chaque dimension. Ce type de couture est très particulier : c’est un processus traditionnel de moins en moins utilisé en raison de son coût, même s’il garantit une qualité nettement supérieure.

 

Pour l’élaboration de la housse Kipli, 12 personnes au total interviennent. Elles sont réparties en 3 pôles pour un circuit total de 45 minutes.

Espace pro
[contact-form-7 404 "Non trouvé"]

Une
question ?

Nous vous
répondons
avec le sourire

Par
téléphone

+33 (0)1 76 42 11 72

du lundi au vendredi de
9:30 à 18:30

Par
chat

Chatez en live

avec notre super
service client depuis
nos bureaux parisiens

Par
email

[email protected]

Nous vous
répondrons le jour
même

PARTAGER MON PANIER