le blog de Kipli

INTERIEUR

4 astuces pour sublimer votre déménagement

Voici quelques astuces pour préserver votre santé et la planète par la même occasion.

Partager :

Pour certains d’entre nous, la rentrée est synonyme de déménagement. Et quand on pense déménagement, on pense souvent cartons, organisation, paperasse et location de camion. Et pourtant, d’autres sujets méritent également le coup de projecteur. On en parle moins souvent mais un changement de lieu de vie peut aussi être l’occasion de revoir nos façons d’habiter les lieux et nos habitudes de consommation de manière plus générale.

1. Avez-vous pensé à l’électricité verte ?

Depuis 2007, il est possible de choisir son fournisseur d’électricité en France là où nous étions tous logés à la même enseigne avant cette date — l’enseigne EDF en l’occurrence. En Europe, c’est aussi le cas pour la plupart des pays du continent. Alors, forts de ce libre-arbitre, vers quoi se tourner ?

Dans un contexte d’épuisement des ressources fossiles, l’électricité verte constitue une alternative écologique et responsable. Elle est en effet produite à partir d’une source d’énergie renouvelable et propre (solaire, éolienne, hydroélectrique, géothermie, biomasse), qui engendre peu de déchets et de gaz à effet de serre. En France la majorité de l’électricité verte est hydraulique et provient des chutes d’eau, torrents, mais aussi de systèmes de pompages, écluses, etc.

Autrement dit, choisir l’électricité verte est une façon de préserver l’environnement et fait partie de ces éco-gestes du quotidien ! Ce type d’électricité est parfois plus cher que l’électricité normale, mais il s’agit d’un choix éclairé en faveur de la préservation des ressources planétaires. Comme le fait de manger bio : c’est certes plus onéreux, mais c’est un investissement pour sa santé et l’environnement !

Et si vous vous souciez des démarches à mener pour effectuer un changement de fournisseur d’électricité dans votre nouveau foyer, rassurez-vous, c’est simple comme bonjour. Il suffit de vous munir de la dernière facture de votre nouveau logement pour récupérer le PDL (Point de Livraison), de la relève de compteur de la nouvelle souscription du jour et d’un RIB. Ensuite, vous n’avez plus qu’à contacter le fournisseur que vous avez choisi et le changement s’opère en principe sous 24h à 48h.

Certains fournisseurs d’électricité existants se sont donc mis à la page de l’électricité verte, comme Vattenfall (fournisseur suédois) ou Engie. D’autres acteurs comme Ilek émergent pour proposer de l’électricité verte Made in France, ce qui permet en plus de valoriser le parc énergétique français.

Chez Kipli, nous nous sommes d’ailleurs tournés vers un fournisseur d’énergie verte pour éclairer notre première boutique située dans le Marais, et nous en sommes ravis ! Comme nous, vous pouvez également remplacer vos ampoules halogènes par des ampoules LED, qui sont moins énergivores et donc beaucoup plus économiques ! Comme le dit si bien le slogan de notre fournisseur, “Changer un peu, ça change beaucoup !”.

2. Une peinture saine pour votre intérieur !

Vous comptez repeindre vos murs ? Veillez à la composition de votre peinture !

Aujourd’hui, la pollution intérieure est devenue un véritable enjeu de santé. Une étude de l’Observatoire de la Qualité de l’Air Intérieur montrait déjà il y a 15 ans que la pollution de l’air à l’intérieur des foyers français était plus importante que la pollution extérieure (de 68 à 100%). Et les chiffres ne se sont par arrangés depuis ! Les responsables ? Les COV ou composés organiques volatils qui sont présents dans nos foyers et émettent des substances toxiques en se déplaçant d’un point A à un point B. Mais où se trouvent ces COV ? Partout ! Ou presque. En tous cas, pas vraiment là où on les attend. Les peintures utilisées dans le cadre de l’habitat sont particulièrement chimiques par exemple, et génèrent ce type de pollution intérieure.

Alors, petite astuce, optez pour une peinture écolo ! A l’opposé de la pétrochimie, Algo propose par exemple une peinture bio-sourcée à base d’algues, et produite en France. Naturelle, écologique et locale, elle n’émet aucune particule nocive pour la santé. De nombreuses couleurs sont disponibles, allez faire un tour sur leur site !

3. Repenser l’utilisation des produits ménagers

Quand on déménage, ça laisse des traces. Et si vous saisissiez cette occasion pour nettoyer à l’aide de vos propres produits ménagers ? Parce que là aussi, nous sommes confrontés à des produits bourrés de toxiques en tous genres. L’an dernier, 60 Millions de consommateurs a d’ailleurs décidé de mettre en place le Ménag’Score à l’aide de l’institut National de Consommation, pour 108 produits ménagers de toutes marques. Comme le Nutri’Score, ce Ménag’Score vous permet rapidement de savoir si un produit est bon ou pas pour votre santé et l’environnement grâce à un système d’étiquetage, avec une notation allant de A à E ainsi qu’un code couleur. En effet, les marques doivent seulement indiquer les grandes familles de composants sur les produits ménagers qu’elles vendent, et pas nécessairement communiquer sur les détails. Spray multi-usages, liquide multi-surfaces, lingettes…Seuls 11 produits ont obtenu un A !

Alors il va sans dire, un déménagement est loin d’être reposant. Mais contrairement à ce que l’on pense, fabriquer ses propres produits nettoyants n’est pas si long. Vous pouvez trouver des tutos qui vous apprennent à réaliser votre propre liquide-vaisselle en moins de 5 min.

Vous n’êtes pas seul(e)s ! Il ne faut pas se mentir, le ménage est perçu comme une corvée pour la plupart d’entre nous, mais porté par l’envie de réduire ses déchets et de consommer plus responsable, on en vient à dépasser la contrainte pour changer ses habitudes. La blogueuse Louise Grenadine raconte comment elle s’est convertie à la fabrication maison pour ses produits ménagers. Besoin d’inspiration ? Le compte LesPetitsgestes est une vraie mine d’or pour qui veut s’initier au Do-It-Youself : nettoyer son four avec du bicarbonate, laver ses vêtements avec de lessive à base de cendres de bois, les adoucir avec du vinaigre de vin blanc… Les solutions sont aussi nombreuses qu’économiques et saines !

4. Chéri(e), qu’est-ce qu’on achète pour meubler la maison ?

Chéri ou pas de chéri, quand on emménage dans un nouveau logement, se pose la question de l’ameublement.

Si le logement est déjà meublé, pas de souci à se faire. Mais si votre nouveau chez vous est vide, deux options s’offrent à vous : soit vous récupérez ce que vous aviez dans votre ancien logement (la solution la plus écolo !), soit vous avez vraiment besoin de changer. Dans ce cas, il vous est possible de donner une seconde vie à des meubles anciens grâce à Selency par exemple, un site de brocante en ligne. Sinon, vous pouvez acquérir de nouveaux meubles mais de préférence en matières naturelles ! Comme expliqué plus haut, les taux de pollution sont importants dans nos intérieurs et les meubles en sont en grande partie responsables. Privilégiez le bois massif pour vos meubles, il est à la fois durable et sain. En effet, la plupart des meubles vendus dans les grandes enseignes à prix cassés sont composés en bois mélaminé, c’est-à-dire un ensemble de bois broyés et agglomérés entre eux à l’aide de colles particulièrement toxiques.

Chaises, canapés, fauteuils… faites attention à leur composition ! Sachez par exemple que les fibres synthétiques comme le polyester ou le nylon proviennent du pétrole. Très utilisées pour fabriquer les vêtements mais aussi certaines pièces de mobilier intérieur, ces fibres synthétiques ne sont ni biodégradables ni renouvelables, contrairement aux fibres naturelles. Coton, lin, chanvre, mais aussi laine, soie, cachemire : les fibres naturelles sont plus agréables au toucher et plus confortables.

Pour votre chambre, l’original étant préférable à la copie, le bois massif (le vrai) est encore une fois un critère de qualité pour votre table de chevet, vos étagères, votre sommier, bibliothèque… Chez Kipli, nous utilisons du bois de hêtre, d’épicéa ou d’okoumé massifs pour fabriquer nos sommiers. Conçus dans la plus pure tradition, à partir d’une seule matière, ils durent des années !

Quel matelas choisir ? Nous vous conseillons d’opter pour des matières naturelles : la laine ou le latex 100% naturel, à bien distinguer du latex synthétique qui contient plus de matières synthétiques que de latex naturel. La particularité de cette matière d’origine végétale et extraite de l’arbre Hevea Brasiliensis : c’est une garantie en termes de santé car elle n’émet pas de particules nocives, mais également en matière de confort et de durabilité. Si vous n’avez jamais testé, n’hésitez pas à passer dans notre nouvelle boutique 59 rue du Temple à Paris ! Spoiler Alert : vous risquez de vous endormir sur place tellement les matelas en latex 100% naturels sont confortables.

Partager :

Articles similaires

  • Quelle orientation du lit pour bien dormir ?

    Mieux dormir grâce au Feng Shui et au Vastu Shastra en adaptant l’orientation du lit.

  • Perturbateurs endocriniens : débusquez-les chez vous !

    Sans qu’on le sache vraiment, la pollution fait partie intégrante de notre intérieur. Il faut...

  • La pollution intérieure : un enjeu encore méconnu

    Et si on s’intéressait à la pollution intérieure…

  • Des idées pour aménager au mieux votre nouvelle chambre

    Qui dit nouvelle chambre dit nouvel aménagement, voici quelques idées…

  • Comment aménager sa chambre pour favoriser le sommeil ?

    Il n’est pas toujours évident de savoir comment aménager sa chambre, suivez le guide…

Espace pro
[contact-form-7 404 "Non trouvé"]

Une
question ?

Nous vous
répondons
avec le sourire

Par
téléphone

+33 (0)1 76 42 11 72

du lundi au vendredi de
9:30 à 18:30

Par
chat

Chatez en live

avec notre super
service client depuis
nos bureaux parisiens

Par
email

[email protected]

Nous vous
répondrons le jour
même

PARTAGER MON PANIER